Contact

Français | English

English version available soon

Caractérisation des matériaux

Ces études ont pour but d'identifier les matériaux retrouvés en contexte archéologique, afin de déterminer leur origine, leur usage, de révéler les techniques de fabrication ou d'identifier leurs altérations et de proposer, le cas échéant, une assistance technique à leur restauration.

Les compétences de CIRAM couvrent un large spectre de techniques d'analyse des matériaux minéraux, métalliques et organiques.


En savoir plus


Exclusivité CIRAM
: nous vous proposons des études non destructives par PIXE en faisceau extrait (identique à AGLAE du C2RMF), afin de répondre au mieux à la diversité de vos problématiques.

 

Radiographie de rayons X

CIRAM dispose d’un appareillage numérique et portable, qui permet l’intervention sur site et l’obtention d’imageries X en temps réel.
L'analyse instantanée des radiographies offre la possibilité d'adapter en temps réel la procédure analytique et d'acquérir des clichés sous les angles de vue les plus pertinents, avec les paramètres expérimentaux les plus appropriés.
Elle permet ainsi une interactivité optimale avec le commanditaire qui peut orienter l’étude à son gré.

Nous pouvons réaliser des clichés de radiographie X sur le métal (techniques de fabrication, corrosion), la terre cuite (contenu, bouchage, état de conservation), le bois, l’os, l’ivoire (fissure, gravures), les armes (conservation, mécanismes)…

 

 

 

La recherche de provenance

Cette problématique participe à une réflexion globale sur les échanges économiques et sociaux à travers l’espace et le temps. Sa résolution est basée sur l'analyse d'objets récoltés sur le site et d'échantillons de référence issus des lieux de production ou des gisements de provenance probables. Elle repose sur une étude multicritère systématique des compositions chimiques (éléments majeurs, mineurs et traces par exemple).

L'étude de provenance des matériaux est une des recherches archéologiques les plus complexes à mener. En effet, la simple caractérisation des matériaux retrouvés en fouille est, certes nécessaire, mais elle n'est pas suffisante.
C'est pourquoi cette problématique requiert le couplage de plusieurs méthodes complémentaires et l'analyse d'échantillons de référence de provenance connue.